<- CNRS 3, p. 778

CNRS 3, p. 779

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 779-780 Index des Cahiers

$

Son, couleur, lumière sont des fonctionnements d'organes spéciaux - adaptés à des changements extérieurs mais plus capables que ces changements.

*

Après quelques assauts infructueux, ne renonce pas, n'insiste non plus - Mais garde ce problème dans les caves de ton esprit où il s'améliore. Changez tous les deux.

*

Dans une construction matérielle comme dans une de l'esprit, il y a toujours des éléments invariants et des opérations.

L'existence d'un chemin entre 2 états d'un système implique celle d'éléments invariants. L'invariance peut être donnée et imposée - donc devant être mise en lumière - c'est le cas de la construction matérielle ou convenue et créée par force - (comme les définitions des concepts entrant dans une proposition.)

Une construction n'est possible que par ces indépendances entre les masses et les forces, et construire revient à appliquer des sortes de forces à des sortes de masses pour retrouver une intuition par une voie...

Science et art sont des noms grossiers, en opposition grossière. Dans le vrai, ce sont choses inséparables. Et si tu examines les êtres tu les vois toujours user de deux procédés dans la même but - qui est de triompher --> passer outre <-- . Ils s'adaptent soit en se déformant selon le milieu soit en déformant leur milieu et ce sont des moyens que je ne sépare qu'artificiellement. La science pouvant être considérée comme une adaptation de mes organes intellectuels à l'image extérieure - de façon même à prévoir son prolongement autonome; l'art comme une déformation du milieu ou des données pour le faire à l'image d'une intérieure image - on voit que ces deux métiers sont indissolubles.

Quoique tout ne se fasse pas par opérations nettes tout doit s'y ramener.


Date de création : 20-04-2003