<- CNRS 3, p. 764

CNRS 3, p. 765-766

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 766 Index des Cahiers

$

Le procédé pour faire A ne se déduit pas de A (de l'idée de A).

Je puis imaginer une substance non pesante - mais supposé que je la fabrique, le chemin de la réalisation et l'idée de cette substance sont choses indépendantes entre elles.

De même la mesure, la description, ou l'inscription d'un phénomène naturel sont indépendants de lui - et lui d'elles et une oeuvre de l'art pour représenter telle chose ne se peut déduire de cette chose.

*

Liberté métaphysique.  Pas de liberté dans l'arrivée de l'idée.

La liberté (métaphysique) ne peut s'insérer qu'entre l'idée et son destin ultérieur. Entre l'image et l'acte, lorsque l'acte n'est pas immédiatement allumé par l'image, lorsqu'un temps peut s'intercaler, lorsqu'un effort est nécessaire et d'autant plus qu'il est plus grand - lorsque cet effort doit être considéré forcément - lorsque l'acte n'est pas habituel - lorsque l'idée n'est pas pressante comme par une menace qui ne permet pas de s'en écarter - ou incomparable alors, peut-être? .. Y a-t-il liberté -?

Liberté - possibilité de comparer le présent et le passé. Un acte et ses conséquences successives: plaisir et puis douleur, douleur et puis plaisir.

Il n'y aurait véritable liberté que pour les choses sans conséquence. Avant tout pour pouvoir comparer les idées de plusieurs conduites faut-il que ces idées soient égales en froideur, en virtualité.

La même chose qui lointaine mais certaine nous laisse plus froids nous émeut prochaine - et de même l'indéterminée certaine moins que la déterminée même incertaine.

 

 

La liberté est limitée par notre puissance de déduction très courte. En somme le problème est celui-ci: Y a-t-il des cas où nous puissions donner à une idée des conséquences réelles (ou assimilables aux réelles) qui ne dépendent pas directement de cette idée mais qui soient exclusivement tirées d'un ensemble d'opérations sur cette idée, provenant elles-mêmes de groupes antérieurement constitués, et qui permettent d'intercaler entre l'idée et les conséquences qui s'y rapportent un système entièrement conscient - un chemin - un calcul dont les principes et les formes soient indépendants de l'idée?


Date de création : 20-04-2003