<- CNRS 3, p. 258-259

CNRS 3, p. 260

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 260-261 Index des Cahiers

$

Mais quand B suit A, l'un vient avant l'autre - Il y a donc quelque chose de non quelconque dans cet ordre -? Qu'est-ce qui fait B avant A?

Qu'est-ce que l'"unité de conscience" est à une durée? Est-ce une homogénéité de nature? Est-ce comparable au champ d'un coup d'oeil ou à la continuité d'un son prolongé? Ou à un réflexe.

Serait-ce la durée pendant laquelle certaines modifications sont encore possibles? La durée d'une diversité, de prolongements - - -

L'association classique, la mémoire, la contiguïté - impliquent ce principe - que ce qui a été donné, puisse être re-produit - éléments ou relations - il faut observer de près ce qui fut donné - - - En général quand cela est reproduit, on peut remonter à un état qui n'a pas été donné. Le retour de   ne vient pas comme  est venu - Il faut admettre que ces états peuvent revenir par divers chemins.

Ce qui était presque tout revient [[ . Aj. sup.: Zénith - tour [?] ]] comme une partie; ce qui était la substance revient comme un accident; ce qui était fin revient comme passage; ce qui était Attention revient comme distraction [[ . Var. sup.: infraction ]]; centre comme point de contour;

De sorte que plus on cherche, moins on trouve la loi dans les phénomènes mêmes et plus on la soupçonne dans les conditions fonctionnelles cachées - Je veux dire qu'on se sent l'envie de la fabriquer avec des conceptions arbitraires (soustraites à cette perspective).

 

*

[Croquis]

La logique est ce qui résulte dans un système de notations des 2 principes: 1. permanence ou uniformité des

                     notations

                   2. Composition "aliquote" des

                     notations ou formation additive

                     de notations.


Date de création : 20-04-2003