<- CNRS 3, p. 755

CNRS 3, p. 756

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 757 Index des Cahiers

$

Chacun est le mieux défini par son genre de mémoire - car cette plus au moins grande facilité de conservation à l'égard de telle classe d'impressions, démontre les bizarreries d'éveil de l'attention inconsciente - élémentaire, et ce choix qui (par analyse et par anthropomorphisme) pourrait s'exprimer par des jugements et se motiver, est caractéristique.

 

Pour nous rappeler une liste de mots, --> si nous devions retenir les noms de tous les objets et gens connus, sans connaître ces objets cette liste serait impossible à retenir <-- on fait de leurs sens et de ce qu'il faut en outre, une histoire - cette histoire se résume en peu d'images et ce peu reçoit un titre ou un signe. Ce signe lie toute la liste et finalement on a substitué à une énumération informe une organisation - qui d'ailleurs est par là même susceptible de resserrement et enfin d'être ramassée sous un symbole.

Dans l'usage, on finit par détruire l'histoire pour en ré-extraire les mots séparés. Tout ceci revient au schème suivant.

Il faut retrouver séparément n choses - on en forme une qui les comprend par le sens et l'image - et on n'a que cette seule image à trouver - puis à décomposer.

*

La mémoire entre dans les plus simples états - et supporte le moi. Quand je dis: je marche - cela signifie = ce qui marche - le marcher est dans une certaine relation avec ce qui parle et connaît. Le marcher, le connaître, le dire ne sont pas sans communications.

Mais cette relation n'est pas actuelle, elle est potentielle - et si je la rends explicite je trouve que le moi n'est en quelque sorte que le fil conducteur - le souvenir des constituants possibles - le se savoir autre.

Si d'ailleurs mon langage fonctionne ainsi et si ce fait de mémoire qui est se souvenir de tels mots et formes pour exprimer l'actuel, est possible, c'est bien que l'actuel et le potentiel se correspondent - et le fait de mémoire est celui qui peut être actuel et potentiel alternativement, moi et non moi alternativement. La mémoire résulte de l' actuel créant l'autre actuel.


Date de création : 20-04-2003