<- CNRS 3, p. 747

CNRS 3, p. 748

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 749 Index des Cahiers

$

La suite immédiate de souvenirs A B C D -- n'est pas définie suffisamment par l'énumération A B C D.  Car toute suite faite des mêmes termes pris dans un autre ordre ferait une suite de souvenirs parfaitement distincte de la précédente

(Exemple: musique

Mélodie)

Et de plus certaines suites déduites de la 1ère seraient peut-être impossibles.  En général la suite inverse est impossible. Donc l'ordre est capital quant à la mémoire. Et si tu veux passer d'un ordre à l'autre tu ne le peux que si les éléments de la suite donnée par souvenir peuvent entrer dans un simultané; duquel tu pars pour former une succession nouvelle.

--> Le punctum se sépare alors de la suite. <--

L'attention Þ simultané Þ significatif Þ réciprocité Þ                            hors de temps.

  Moment d'institution de correspondances

  Ordre - mémoire

[Croquis].

                         Mémoire ne rebrousse pas.

                         Son cycle comporte une                                  partie "imaginaire"      comme                                  située hors du plan des                                       représentations.

*

[Croquis] [[ . Deux croquis illustrant le sens unique de la mémoire et la partie imaginaire, non représentable, du cycle (pointillés).   ]]

 

 

 

--> Compare toujours aux abstractions ces gestes primitivement définis par adaptation à des objets et qu'on fait ensuite par pantomime sans leurs objets. <­--

Abstractions - Notions qui ne se définissent qu'au moyen d'autres notions déjà fixées et sur cette fixation on cherche les variations indépendantes.

Abstractions comme signaux de passage.

 

*

Mais la suite est entraînement du point vif - par les excitations.

On peut se figurer ceci par un mécanisme - dans lequel un embrayage se fait, par frottement - et quelquefois dissocié, se défait l'embrayage.

Le simulacre du manger est indépendant de toute nourriture quelconque. De même l'abstraction: couleur (en général) désigne un fonctionnement d'organes.

Remarque ceci: que pour passer de (A...P) à (P..A) tandis que (A...P) se produisait presque spontanément et en quelque sorte à demi conscient - sans préparation, sans horizon, comme issu de rien - et en évoquant ces fantômes au dessus du rien. Au contraire pour faire (P . A) une forte conscience est requise - chaque élément étant renforcé.


Date de création : 20-04-2003