<- CNRS 3, p. 733

CNRS 3, p. 734

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 735 Index des Cahiers

$

La vie se poursuit à cause des vertus irrésistibles de l'actuel.

L'actuel est l'oubli en acte.

*

Le cerveau et sa fille la rétine se fatiguent moins vite que les bras et les jambes - ils travaillent plus longtemps, plus diversement.

Et c'est pourquoi la pensée est économique par rapport aux actes (en plus de l'avantage de ne pas gâter irréparablement quelque matière dans les essais.)

*

....Cette parole est bête, à cause de la perspective -

Car, si j'imagine qu'elle me vient aux lèvres, il faut alors me mettre dans un état maintenant inconcevable, absurde de faiblesse, de facilité, de misère ou dans une excitation si aiguë que cette fragilité fait rire. Le matin méprise le soir et le renferme.

*

Toute philosophie commence par une généralisation et se continue par une analyse psychologique.

*

Je pense en français, c'est-à-dire que ce sont des mots français qui en moi provoquent directement et sont provoqués univoquement par - mes phénomènes directs, réels, non traduits. Il y a échange direct entre ces signes et les images.

*

Opérations sur images sans égard à leur valeur représentative.

Nb. cette valeur est significatif, à cause de la réciprocité.

Opérations sur images en tant que représentations.

Usage alors de signes qui fixent cette réciprocité.

*

Il est  plus facile de reconnaître que de se ressouvenir.

Je te reconnais, visage, mais éloigné, il m'est difficile de te reconstituer. Comment est ton nez? et si je te vois, je te retrouve. +

Donc les relations qui se sont faites sont plus fortes que l'empreinte même. Je reconnais cet air que je ne sais pas encore répéter.

+ Observation curieuse - Si je veux dessiner ce visage inconnu - ou retrouver l'air sur un piano je pourrais quelquefois y arriver - par le tâtonnement matériel par l'instrument - c'est le rossignol au lieu de la clef.


Date de création : 20-04-2003