<- CNRS 3, p. 731

CNRS 3, p. 732-733

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 733 Index des Cahiers

$

La pensée parlée ou verbale est dans presque tous les cas l'indication non d'une relation actuelle mais d'une possible.

Toute parole est extrêmement abrégée (par le rapport au langage lui-même).

En particulier la parole comme la représentation objective supprime toujours - le moi c'est-à-dire l'homme ou machine.

*

Le contenu de l'esprit est hasard. L'esprit est fait pour les hasards. C'est pourquoi toute marche méthodique n'est possible que par l'utilisation des habitudes. L'utilisation du déjà vu et revu, du déjà fait.

*

-- A quoi sert la logique, l'algèbre etc.?

-- A quoi sert une machine simple? un levier?

On y gagne en relations ce qu'on perd en images, ce qu'on perdrait en riens. On gagne du temps.

*

Tout le précepte est de ne pas travailler sur les mots ordinaires mais sur les images, et d'autre part sur des signes faits systématiquement.

*

Ce qui fait la différence des intellects, plus ou moins subtils, plus ou moins étendus, peut-être consiste dans une sensibilité ou excitabilité spéciale de l'intime organe visuel. Tout le monde ayant la même matière et prenant à peu près les mêmes formes mais plus ou moins lumineusement ou bien plus ou moins sensible à ces formes.

Comment se fait-il que tu puisses me montrer quelque chose nouvelle dans cet objet que je vois comme toi? et quand j'aurai vu, je serai comme toi, et ceci à l'infini? Pourquoi n'ai-je pas vu de moi-même puisque toutes les conditions étaient satisfaites? - On dit souvent: jamais je n'aurai pensé à cela - sans vous. Ce jamais est très vrai, très singulier, écartant le hasard.

Ainsi toute relation est là, en puissance, c'est-à-dire séparée de sa connaissance (ou de sa formation) par un non acte indépendant d'elle, par un rien, par un accident indifférent. De même que la lumière étrangère manque à un objet qui existe dans les ténèbres pour être visible. Et surtout de même que l'homme distrait voit et ne voit pas, tout étant réuni pour la vision, sauf l'Un, sauve l'unité, la relation.

Etat comparable à la surfusion.

Mais cette unité, à quoi la comparer? Est-elle une circonstance, valeur possible, ou une loi, une forme.

C'est une circonstance qui créant notre monde - nous apparaît loi.


Date de création : 20-04-2003