<- CNRS 3, p. 721

CNRS 3, p. 722

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 723 Index des Cahiers

$

Ce que je sais le mieux est aussi fragile que le moins possédé. Ce que je sais le mieux m'appartient aussi peu que le reste. Ma personnalité est aussi délicate que le nom, une fois entendu, d'un indifférent. De sorte que les forces de présence et de persistance apparentes des ces notions étant si différentes, ne sont telles que - - - sur la scène tandis que ces notions ou leurs supports sont également traitées dans les coulisses?

.. Je me rappelle que tu as un nom. Je ne me rappelle pas ce nom. Il y a lacune, et constituée à mon égard par un souvenir dont une partie reste indéterminée . Ou plutôt il y a deux souvenirs indépendants.

*

... On pourrait dire: toute figure mentale, représentation, association etc. demeure purement significative et existe [[ . Rat.: entre ]] dans un monde conservatif tant que le système total demeure dans un certain état. Mais pour certains changements du système total ces figures deviennent altérables selon des modes nouveaux [[ . Rat.: différents ]], les variations possibles augmentent. Il y a altération des significations et les figures sont alors traitées ou se comportent comme des accidents. Il n'y a plus conspiration entre le formel et le significatif, il n'y a plus coordination entre

Les forces ne sont plus à la disposition des interventions. Le mécanisme psychique est dissocié et remplacé par le mécanisme physique qui devient alors plus ou moins apparent.

Un exemple frappant: celui d'un homme qui répétant une phrase d'abord pour renforcer son idée, perd cette idée par la répétition, et répète ses mots comme une chanson, changeant de ton. Ainsi la répétition amène une dissociation, les mêmes actions ne donnent pas les mêmes effets, le significatif primitif est épuisé et un autre se forme plus ou moins net, au moyen du déplacement de l'attention.

La  relation entre la phrase et son sens n'a pas résisté.


Date de création : 20-04-2003