<- CNRS 3, p. 709

CNRS 3, p. 710

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 711 Index des Cahiers

$

Littérature! écrire comme penserait un cerveau idéal, une tête sans fatigue, sans interruptions pas nettes, sans ombre, sans autres miracles. Toujours libre c'est-à-dire n'étant enchaînée que par son objet et par ses fonctions.

*

Etant subis des états successifs A B C.. M. Si, en M, on peut considérer qu'on est parvenu à ce point, du point A, en faisant abstraction de (3 C. - L), (A, M) constituent une suite significative. En d'autres termes il y a entre A et M des relations autres que séquence.

Ce qui est très remarquable c'est que M peut être attendu c'est-à-dire qu'en A un certain édifice sera préparé, où M manque et cet édifice pourra demeurer inachevé et existant pendant que B, C, I se succéderont sans l'altérer.

Ceci n'est possible que si est possible une indépendance entre l'attitude relative à A et les impressions successives B, C, D..

*

[Croquis.] [[ . Dessin d'une ligne d'événements dont les variations rejoignent (ici deux fois) le tracé de la mémoire, désactivé tant qu'il n'entre pas en contact avec le tracé supérieur. 3. Var. sup.: contient qu'un seul   ]]

    Un événement ou image ou sensation peut reparaître en une infinité de moments mais un moment ne convient [[   ]] qu'à un seul événement. Mais "un moment" qu'est-ce?

Le merveilleux dans la mémoire c'est qu'un événement peut, étant donné, donner un moment - une époque dans laquelle il se place de nouveau.

La mémoire peut se résumer en cette formule, que tel événement, telle image est possible dans une infinité de temps distincts et irréductibles entre eux.

A une image correspondent _ situations.

Il en résulte que cette image ne dépend pas directement du temps. On pourrait dire (par figure) que dans le cas général l'image n'est pas déformée par les forces extérieures qui s'y appliquent.

--> Voir p. (celle-ci + 2) [=   ] <--

En particulier l'association simple, le nom, n'altère pas l'image.


Date de création : 20-04-2003