<- CNRS 3, p. 641

CNRS 3, p. 642

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 643 Index des Cahiers

$

Avant tout, qu'une notion me dise qui elle est - Si ton vrai nom est image, dis-le. Si tu es une attitude, dis-le. Si tu es une variation voulue, dis-le.

*

Tout est mélange: et on peut séparer ses éléments - Mais une fois séparés il est impossible de revenir à la mixture même qui fut proposée. On tombe à côté, et elle-même ne paraît pas exactement nécessaire - mais plusieurs possibles.

L'individualité est quantitative -

*

Eclipses, ombres, reflets, lumière cendrée, contrastes, qui dira ces effets de perspective et de position dans les perceptions?

*

Si la "volonté" n'est pas toute puissante et jusque dans moi, jusque sur mes images, si elle n'agit pas sans se diminuer, si elle se compose, dominante ou non suivant les autres forces - c'est qu'elle est de même nature qu'elles malgré son apparence capitale. Mais d'où vient cette apparence?

Quelle est celle des forces que nous épousons? Qui nous représente dans le système? Quelle est celle à laquelle nous attachons l'avenir? Quoi, joue le moi dans moi?

*

Nous connaissons à chaque instant des parties de notre "corps" dans un cadre et une forme due à son ensemble.

 

Nous ne saisissons de la conscience que ses signes.

*

Santé et maladies proviennent en grande partie des bons ou mauvais dressages du corps - des tissus.


Date de création : 20-04-2003