<- CNRS 3, p. 636

CNRS 3, p. 637-638

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 638 Index des Cahiers

$

Les surprises infinies que nous réserve l'esprit d'autrui.

*

Tout ouvrage ou étude complète d'une chose doit être double ou deux fois fait - On va de l'informe à l'adapté, de l'adapté au général - du général à l'adapté bis et autre.

*

Rythme. suite d'excitations qui se renforcent de façon reconnaissable. La suite peut donc s'écrire a b c d .. x = (abc)n c'est-à-dire de 2 façons. Renforcement et reconnaissance - Elasticité -

Le renforcement dépend d'un intervalle    égal à une période complète + une phase moindre.

*

Lorsque des bruits ou impressions brèves se succèdent rapidement en se mêlant, et se reproduisant en travers les uns des autres, je ne perçois pas distinctement leur ordre - Mon souvenir immédiat peut choisir plusieurs solutions - Au lieu de percevoir le temps par points, je le perçois par petites superficies.

Soit une impression marquée par le point A, A fait partie d'une courbe significative S - B une autre impression de courbe T. Si A coïncide avec B        le prolongement est multiple.

L'harmonie des musiciens introduit de telles indéterminations qui ébranlent une foule de systèmes dans le système nerveux, et les résout ou les lève ensuite - après une station plus ou moins longue.

*

Un grand nombre de paroles intérieur ou vibratoires nous sont dictées par des modifications que le sens de ces paroles ne représente en rien. Leur existence seulement est justifiée comme soulagement mais leur signification ne dépasse pas celle du bruit du rire.

La signification des paroles, images, gestes ne doit jamais être considérée comme donnée ni accordée - mais doit toujours faire l'objet d'une détermination, d'une démonstration d'existence en règle. En développant cette observation on soupçonne que des faits psychologiques de cette importance - font partie d'une série dont conscience et inconscience sont les extrêmes -

Concevons une suite de réflexes dont les réponses soient demandes d'autres réflexes...

Du moment que des images complexes, des systèmes très organisés servent de réponse brute, à des excitations quelconques - des éléments déjà riches de pensée jouent le rôle de ces contractions, tétanismes, sécrétions d'aspect élémentaires qui répondent physiquement aux excitations. Donc leur valeur n'est pas tant leur présence, leur production que leur époque, leur mode de production, leur a tempo, leur emploi réversible qui s'oppose à leur apparition déchaînée comme la maîtrise et la rétention de mes muscles s'opposent à leur détente brusque...

En somme la valeur de la conscience - la conscience plus élevée consiste soit dans la correspondance ex-tempore, donc généralisée des termes, soit dans leur correspondance continue de façon qu'il y ait variations corrélatives ou fonctions soit encore dans la dépendance réversible, - conditionnelle.


Date de création : 20-04-2003