<- CNRS 3, p. 625

CNRS 3, p. 626

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 627 Index des Cahiers

$

Très noble et absurde tendance vers l'état où toutes les émotions seraient obéissantes à la volonté.

*

Tel son est mécaniquement -- - mais la sensation est 1,

n n'est pas perçu - Mais si un autre son le suit par exemple -- la perception discerne et note (-- - --).

Un système d'unités irréductibles mais ordonnées correspond à un système de fréquences - C'est ainsi que des impulsions distinctes mais rapprochées maintiennent un corps dans un mouvement continu de vitesse K.

..Il y a deux continuités ou deux genres de discontinuité dans la perception - L'une tient à l'excitation externe et à ses différences - L'autre se voit par ceci qu'une excitation constante est perçue avec des variations qui sont dues au sujet. Il y a une périodicité de la sensibilité - périodicité propre et de forme différente selon les tissus considérés - Fatigue élémentaire.

*

Les 2 conditions

1° représenter les sensations etc. par un modèle uniforme - et groupement stable

2° satisfaire aux conditions physico-physiologique - (formel).

*

Vitesse de la terre sous un angle.


Date de création : 20-04-2003