<- CNRS 3, p. 244

CNRS 3, p. 245

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 246 Index des Cahiers

$

-> Importance d'une imagination et d'une notation homogènes. <-

*

Les problèmes de l'attention dépendent d'un problème plus général qui concerne tous les états possibles_ dans lesquels un être vivant peut être observé.

Ces états diffèrent quant à la forme et au nombre des "lois" ou liaisons existant entre certaines parties [à déterminer] dans l'être -

Ils diffèrent aussi quant aux valeurs de ces parties -

Les mots obscurs de coordination, de convergence - d'adaptation, d'accommodation, d'attention, de sommeil, etc - En particulier la volonté - et ses modes - ; la mémoire; la conscience consciente etc. -

Les combinaisons d'images qui constituent la pensée - les transformations etc. -

- Prédominance successive des parties ou fonctions

- Théorie des intermédiaires - obscurcissement des intermédiaires - chemins -

Qu'est-ce qu'une fonction? Comment construire cette définition arbitraire pour être commode?

continuité -

 

*

Les mots sont des signes de fonctions groupées.

          *

L'attention pendant le sommeil - Elle existe - et le perce - Le sommeil recouvre une situation - donnée.

          *

répétition

indépendance

Dans l'attention, il y a altération de la fonction intermédiaire ou de transmission - des idées -

On peut penser que tout le formel réside dans le système des communications et transmissions. Mais il faut le définir en dehors de cette pensée - Tout ce qui est changement, forme de changement, comparable à un changement.

 

Gigantesque labeur de coordinations de métaphores.

pay attention: dépenser - mettre du sien à une idée ou à un objet - changer la situation générale

"situation" d'objet -

objet et de plus les conditions énergétiques.


Date de création : 20-04-2003