<- CNRS 3, p. 605

CNRS 3, p. 606

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 607 Index des Cahiers

$

Puisque j'ai la notion du possible, celle du général etc. et en somme celle d'une foule de mouvements et changements qui impliquent indépendances, groupes d'opérations etc., il s'ensuit que ma conscience partielle interne qui permet ces opérations, interdites en général à la conscience externe - perçoit en elle-même une diversité laquelle n'est liée que provisoirement et accidentellement en unité par le phénomène. Mais quand elle n'est pas liée, elle n'est pas. Et quand elle est, et liée, nous savons qu'elle pourrait l'être autrement.

Il y a une opposition qui est fondamentale entre cette liaison nécessaire en genre, indifférente en nature.

Le changement, est la perception de ce procédé.

*

..

Il faut partir de ce groupe général - et de ce point de vue fixer mémoire et volonté.

Substituer une "loi" à un objet complexe -

*

Tout objet semble plus petit que - la conscience, ses conditions -

C'est ce qui permet de dire: un phénomène, une sensation etc. ces unités mal déterminées sont des oppositions entre partie et tout désignant une partie de la conscience par un mouvement subjectif - Cf. "Moi".

L'unité est ce qui peut subir un déplacement relatif dans la conscience ou ne pas subir de modification d'un changement circum voisin dans la conscience -

--------

                     de ségrégation

Guerres vitales      d'expansion et d'arrêt -

                     d'exploitation.

                                       équilibre

Guerres de surabondance  idéales ou d'empire

                         de prestige -

                         de religion.

 

Phénomène critique -

Un peuple veut vouloir.


Date de création : 20-04-2003