<- CNRS 3, p. 242

CNRS 3, p. 243

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 244 Index des Cahiers

$

La conscience ou la pensée, suite sans doute - mais ne peut s'analyser en états, c'est-à-dire en dt.

La perception n'est ni divisible ni indivisible - Cependant elle s'exerce sur quelque chose qui peut se décomposer en états -

 

Richesse d'une connexion -

Nombre de points et nombre de lignes -

 

          *

 

"Je suis sur la pente, mes pieds descendent ensemble et avec le sable - Les très jeunes coquilles craquent par mille. Le gravier bondit -

Mes yeux démontent dans l'équateur une constellation minuscule."

 

          *

 

L'homme obéit à toute chose -

Un tigre ne peut ouvrir une porte ni même décacheter une lettre! - Un cheval ne peut feuilleter un livre - Il y faut une main -

Il y a sans doute des "secrets" faute d'organe - J'essaie, cheval, de feuilleter avec ma langue - tigre, d'ouvrir la porte avec mes dents -

Avoir donc des organes assez bien placés, assez indépendants assez articulés pour être généralisés - et suivre le désir - jusqu'à le suggérer aussi --

 

*

rouge - vert - x

net - confus - x en rapport avec le reste de ma connaissance ou la faculté de la forme et de la correspondance uniforme -

bon mauvais - x en rapport avec motilité, activité

 

Pourquoi le clair et net plus important que le confus?

voir la composition et le total de A - ou ne voir que le total -

+  Séparation de A en facteurs indépendants momentanément dépendants.

 

*

Toute connaissance est composée.


Date de création : 20-04-2003