<- CNRS 3, p. 581

CNRS 3, p. 582

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 583 Index des Cahiers

$

Ce qu'ils appellent le degré le plus élevé de conscience, consiste à ressentir a tempo, un phénomène de conscience comme pouvant être différent - Là où nous trouvons une unité déterminée nous pensons de suite après - une pluralité - ou le symbole d'une pluralité, symbole qui est réalisé par la notion que ce phénomène donné est plein de conscience.

Discernement - Pluralité - unité de révolution

Possibilité de transformation simultané/successif

--> ce qui s'oppose au passage à un autre état <--

nouveau est ce qui fait tâtonner -

[Croquis.]

Nouvelleté et pluralité - tâtonnements - arrêt -                  maintien.

Souvenir et unicité. Cf. réflexe

Si A me rapporte au souvenir B, c'est que A est rarement perçu - Si je le rencontrais plus souvent, le réflexe A B ne serait plus perçu [[ . Aj. marg. g.: Le souvenir perçu comme chose finie inaltérable figée... ]]

) La mémoire est donc percevoir encore une relation uniforme - déjà automatique et mûre pour ne plus figurer dans la conscience. C'est une sur-perception comme on dit surfusion.(

)) Ce qui permet de comparer à la mémoire en général cette forme particulière de maintien qui sert dans l'attention et qui consiste dans la fixation ex-instantanée de données pour opérer sur elles - ((

Appliquons cette comparaison au problème: savoir comment une relation du monde psychologique peut elle subsister dans son uniformité malgré les absences et, au milieu d'un groupe incessamment déformé et qui utilise même dans l'intervalle les éléments de la relation à l'état libre.

Dans le maintien continu ou mémoire continue, une représentation devient comparable à la sensation dans l'accommodation une autre représentation se compare à la variation du cristallin une 3ème à l'effet unique ou point. Mais le maintien de la 1ère est assuré par volonté ou par excitation équivalente - Or il suffit que cette excitation soit produite pour qu'elle assure la durée pendant A.

Elle fait de la représentation (1) une excitation particulière.


Date de création : 20-04-2003