<- CNRS 3, p. 573

CNRS 3, p. 574

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 575 Index des Cahiers

$

Accepte le dieu tel qu'il est, avec son cortège magnifique d'objections, les faiblesses qu'il a créées, les récriminations de ses pas, la perspective de ses contradictions, l'hymne simultanée des révoltes et son ombre illimitée [où traînent] la fatigue, le dégoût, la grandeur étonnante de l'inutilité générale... Moi aussi, je chanterai à ta messe si tu me laisse chanter ce que je suis - ce que je sens.

*

Tout ce qui ne se fixe pas de soi-même dans la mémoire est sans intérêt, puisque cela ne servira plus - Mais tout ce qui entre n'est pas intéressant d'abord ni toujours nettement.

*

Dominer la situation, - être le plus moral - s'adapter non seulement à la circonstance partielle mais toujours au tableau le plus complet - réserver "l'avenir" - agir au nom du reste - par l'universel-- Quel est ce mécanisme? -

1ère période  A impression B actes

2ème période A impression B' personnalisme - actes,          paroles

3ème période A impression B'' impersonnalisme,               objectivation conscience consciente rationalisation.

La personnalité est ce qu'il y a de * méchanique * [[ . Var. sup.: automatique/ contingent ]] dans les fonctions supérieures. Telle association plutôt que telle autre - toutes deux irrationnelles, mais l'une réelle excluant son égale, virtuelle [[ . Aj. marg. g.: imitations ]].

(Répondre par tout mon univers, toute ma structure à ce qui tente de m'envahir, de se reproduire en moi).

La personnalité est une partialité - une instabilité de tel genre. Trop d'adaptabilité - et donc adaptation mal réalisée -

Cf. le rêve qui se joue entre la personnalité et les événements sans que le moi ou le tout puisse intervenir - C'est pourquoi il se peut que mon rêve m'éveille quand il est trop bête -

Un homme d'esprit est réveillé (continuellement) d'un rêve bête.

 

Aller chercher un modèle admiré.


Date de création : 20-04-2003