<- CNRS 3, p. 568

CNRS 3, p. 569

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 570 Index des Cahiers

$

  Simplement la sensibilité centrale de ses variations.

Attention

1 - Réduction du temps nécessaire pour coordonner, répondre, disposer le réseau ou le chemin d'une excitation, percevoir - enregistrer.

 

2. Mise en concordance, institution de fonctions de variables, tâtonnements, unité.

3. Maintien, prolongements, attente, lois - et éliminations corrélatives ou annulations -

4. Existence de systèmes privilégiés - dominantes, absorption, dons particuliers.

 

1) conduit à penser qu'entre des états très différents - quelque chose passe par un point nul et ne peut aller immédiatement de -  à +  (non facit saltus).

Alors la phase libre consiste à passer de -Â à zéro et à durer à 0. L'attention peut alors se produire qui consiste à dépasser zéro vers + a et à placer +Â ou ses dépendances dans l'état de potentiel maximum et d'instabilité. Distribution d'instabilité.

Continuité du déplacement de la perception.

Alors ainsi une phase libre est celle dans laquelle toutes les circonstances sont telles que les plus courts chemins soient réalisables - et faite de tels chemins - L'attention produit 1° la liberté nécessaire 2° l'amorce. Sinon appelé de -Â à +Â , (Â n'est pas une grandeur mais une situation)  Je vais d'abord à 0 et de là vers + Â.

La mémoire chemin particulier est le plus aisé vers 0.

L'existence de la mémoire met en question bien des choses.

Suppose que dans une circonstance très singulière ton corps soit, une fois, amené à prendre une attitude très insolite - et que - dans un autre temps un muscle quelconque reprenne par hasard l'état qu'il avait dans cette attitude - alors tout ton corps la reproduit!! Au lieu de ton corps prends un système mécanique complexe et fais de même. C'est inimaginable, absurde - C'est comme dans le rêve.

La précision de la mémoire n'existe que dans les relations - La mémoire ne s'applique pas indistinctement au passé.

On comprend qu'un élément simple re-devienne. Mais ce groupement qui redevient et dont les éléments sont toujours utilisables, dans d'autres groupes?

En d'autres termes il faut expliquer cette généralité d'une particularité, cette courbe entièrement donnée par quelques points -

Et si cette courbe est une droite? Un des points déterminants est celui (ou l'élément donné) l'autre est le présent -


Date de création : 20-04-2003