<- CNRS 3, p. 558

CNRS 3, p. 559

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 560 Index des Cahiers

$

Tout cela indique une propriété de veille, d'attente qui est d'ailleurs limitée - mais qui tient à la phase.

Considérons ces événements adventices - ils traversent la conscience, sont ou imperçus, ou perçus et répondus ou annulés réflexement - Ils peuvent s'incruster inconsciemment.

*

Force. les grands accès de force - s'expliquent par la déperdition considérable qui a lieu à l'état normal. La plupart des hommes et la plupart des instants n'utilisent pas toute la puissance disponible. Je veux dire qu'au lieu de la mettre en coordination et maintien ou réimpulsion - on laisse devenir graisse, chaleur et déchets -.

On peut considérer comme constante la puissance brute ou totale - mais la fatigue dépend de la puissance utilisée dans un organe - - Il faut aussi examiner cette fatigue qui naît du repos.

..La force mentale est dépensée sensiblement soit à coordonner soit à maintenir, soit à refouler, soit à varier trop brusquement -

...Comment une "idée" peut-elle exciter, déprimer? étant connu que ce pouvoir varie suivant les heures et les gens? Quelle est la valeur toxique, ou dynamique des idées? Où est-elle placée? Quelle est la machine de la colère? C'est une surprise et toute surprise veut être rachetée. Tout l'être se comporte comme un seul organe qu'on excite.

L'image ou l'idée est donc une intervention dynamique - et cette intervention déclenche un potentiel qui est ce qu'il est.

L'image peut ne différer que peu chez 2 hommes et leurs réactions diffèrent infiniment ou dans les intensités ou dans les formes.

L'image, de plus -, n'excite pas directement l'image, à moins de déformation rationnelle (déformation qui en réalité n'est qu'une pluralité de solutions, un carrefour - émanant d'une unité et non une transformation)

- Mais comment ce font ces interventions?

L'image excite une époque - Elle excite totalement ou partiellement (souvenir).

On dirait que la vitesse dépend de la totalité. Plus l'être est excité en étendue, plus les images vont vite. Plus elles vont vite, plus etc. -


Date de création : 20-04-2003