<- CNRS 3, p. 557

CNRS 3, p. 558

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 559 Index des Cahiers

$

La forme = Toute coordination successive-simultanée (développable) - en tant qu'indépendante des continuités (contenu) et contrastant avec les mutations des continuités en quantum et en sous-genres.

C'est l'ensemble des discontinuités perceptibles, et équivalentes à des actes.

L'acte est ce que je puis reconstituer directement à l'aide d'une image.

L'image est de même espèce que la chose ou sensation. Il y a continuité entre les deux.

*

L'humanité - L'homme ne vaut que par l'inhumain --

*

Unité, si d'un élément à un autre quelconque, existe un chemin formé d'éléments du même genre.

Ou bien dans une autre espèce, - si un élément conduit à un autre, où aboutit aussi le 3ème.     [Croquis.]

*

  Innovations utopiques utiles -

Représentation de la conscience - et celle de l'être vivant.

Système de définitions et de pouvoirs élémentaires -

Langage épuré - séparant opérations et éléments.

Détermination de l'unité de temps - du changement le plus général.

Définition du plein mental - Rotations - Substitutions.

*

Stabilité du système mental et propriétés significatives. Cette stabilité-là doit s'entendre de la permanence générale des associations complexes [[ . Aj. marg. g.: équilibres                                        statistiques ]] - des opinions - classifications, évaluations qui font que nous continuons à être à peu près semblables ou capables du moins de nous ressembler.

En particulier et dans un sens élémentaire, la poursuite d'une occupation, d'une recherche, malgré les événements adventices et la formation de suites significatives par élimination des choses étrangères - La faculté de traverser assez impunément tout ce qui n'appartient pas à tel groupe significatif sans s'arrêter et dévier, ou en revenant après déviation?


Date de création : 20-04-2003