<- CNRS 3, p. 538-539

CNRS 3, p. 539-540

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 540-541 Index des Cahiers

$

 

       Peinture

 

...Devant un "tableau" l'homme réagit fournissant des phénomènes d'imitation et des phénomènes de compensation.

Que la grandeur absolue du tableau soit calculée et le personnage déterminé en grandeur d'après celle du cadre.

 

contraste de clair-obscur

contraste de couleurs

contraste d'éloignement

contraste de netteté ou

          de détail

contraste de direction -

 

contraste simultané modification réciproque -

Le trompe-l'oeil n'a pas de cadre.

En gros il est caractérisé, par opposition au plat de la belle peinture (0), par la non séparation - (évidente) des facteurs - Ce n'est pas un nouveau monde - Classification des contrastes, c'est l'art.

Dans la bonne peinture les profondeurs se comptent à partir du plan du tableau - mais dans le trompe-l'oeil, ce plan disparaît et la profondeur va de moi à l'horizon. Dans le trompe-l'oeil l'effet perspectif - ou les altérations projectives sont continues au lieu de se produire par zones. Cf. panoramas.

 

 

Il se produit à l'égard de la belle peinture quelque chose de volontaire ou conscient - au lieu que le trompe-l'oeil est involontaire.

Le trompe-l'oeil excite les mouvements réels - au lieu que l'autre peinture, les virtuels - Conventions.

 

 

Une chute que l'on peut interrompre: chaque instant cf. le jeu -

irrésistible une fois voulu mais réversible.

Belle peinture dit-on parce que les excitations réelles ne troublent pas et ne contiennent pas la connaissance des relations virtuelles - il y a retard dans le pays du beau. Le beau est un temps pendant lequel, suspendu, on comprend infiniment sans effort on lit sans savoir - absence d'intermédiaire -

[Croquis.]

Sommeil - extase - rêve -

Le "repos" attribué longtemps au beau classique est la forme primitive de ce temps - son cadre - Au lieu de repos, dire: séparation

L'art construit des machines pour éveiller cette impression mais ces machines ne sont pas d'une efficacité certaine puisque le constructeur ignore toujours les vrais points d'application des forces -

 

C'est un problème indéterminé dont 1 seul homme ne possède jamais toutes les données.

 

*

          | rapprochement - distance

Contraste |

 

*

 

Un point n'est ni petit ni grand - mais on le symbolise pour l'oeil par un corps très petit parce que regarder un corps très petit cela détermine une convergence ou liaison qui est le point.


Date de création : 20-04-2003