<- CNRS 3, p. 533

CNRS 3, p. 534

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 535 Index des Cahiers

$

En somme, on trouve dans l'homme - une suite de déformations qu'il faut mettre en ordre -

Les unes sont momentanées et fonctionnelles -

           uniformes - réflexes    significatives ou

Connectives                        formelles

           multiformes - virtuelles  à 1 dimension

           ou volontaires              à n dimensions

 

Les autres résiduelles, additives.

 

changements irréversibles de propriétés élémentaires.

Et il y a des passages d'une classe ou sous classe à une autre -

 

Et, de plus, on peut classer (d'autre part) les déformations par leur allure. Ainsi ce qui se conserve pendant tel mode de déformation, les rotations, les continuités - les systèmes solidaires momentanés - les rationalités et irrationalités -

*

La mémoire est aussi une accommodation, une déformation pour rendre sensible et connectif - non plus un état d'un sens, mais un état interne - c'est-à-dire passé.

Le passé est netteté - (dans un certain sens) uniformité - post-connectif. La mémoire est le mouvement qui ne tâtonne pas - (dans un certain sens)

 

*

Le style - mot par quoi on désigne l'adaptation des moyens à une fin -

il faut ne pas oublier (dans le sens artistique de ce mot) que les moyens n'étant pas faits pour la fin mais détournés de leur existence simple, autonome pour devenir intermédiaires - comme le marbre n'est pas fait pour être chair - ni les mots pour être microscopes, lumière-croissante - l'importance de cette déviation.

 

*

Début pour une oeuvre de critique: Maintenant que la littérature est morte sous les coups du talent - de l'esprit -


Date de création : 20-04-2003