<- CNRS 3, p. 514

CNRS 3, p. 515

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 516 Index des Cahiers

$

Quelle merveille la musculature ou son commandement!

Qui donne statique et dynamique - forces, lignes, points, contrainte, détente, pression et tension.

La raison en est que la volonté et le sentiment - le changement, le changement involontaire y sont correspondants et donnent par leurs combinaisons l'idée d'action de soi et d'action extérieure - celle de déplacements relatifs, d'indépendances etc.

 

*

Audio -   entendu - écouter - faire attention - obéir -

ob - odire - écouter - obéir à ce qu'on entend

            exécuter ce qui a été entendu - écouté - L'être devient comme une machine simple.

 

*

 

                     B est déterminé entièrement par A

                     B est déterminé par l'état de 0                         et par A.

 

 

Napoléon a eu l'idée de se servir de tout son esprit et de le faire manoeuvrer avec ordre et vigueur au lieu de subir les hasards de la mémoire et des impulsions.

Manoeuvre sur les lignes intérieures -

 

*

Mouvement virtuel. Regarder un point devant soi et penser à un objet qui serait placé derrière soi - Imaginer qu'on est assis en face de soi et qu'on fait des gestes opposés.

*

Entre contiguïté et ressemblance voici le contact.

Ressemblance est le retour en p moyennant une opération, un acte. Contiguïté est le retour en p'.


Date de création : 20-04-2003