<- CNRS 3, p. 512

CNRS 3, p. 513

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 514 Index des Cahiers

$

Mémoire et erreurs logiques -

Croyance à sa mémoire -

Bonne mémoire - sensibilité de la mémoire -

 

*

Considérons un arc réflexe - un demande-réponse -

En général cet arc isolé n'a pas de sens - c'est-à-dire que cet arc est empirique - est inexplicable quoique obligatoire à moins d'y adjoindre 2 notions:

1° Celle d'un domaine dans lequel la réponse répond véritablement à la demande - c'est-à-dire que le domaine déformé par la demande est reformé par la réponse.

*

La mémoire conduit à regarder un ensemble d'impressions d'un seul tenant comme divisible en portions qui peuvent se servir mutuellement de demandes et de réponses -

Le travail mental (travail second) opère sur la  mémoire -

On commence par rendre entièrement actuel, les données - c'est-à-dire qu'on leur enlève le caractère demande-réponse - on les rend simultanées.

 

*

La physiologie est un hiéroglyphe qui ne peut être déchiffré que par physique et psychologie - c'est-à-dire plus généralement par comparaisons et par identifications. L'identification est une comparaison avec ma forme générale ou coordination ressentie - modelée sur un objet -

 

*

L'esprit est la propriété de former des modifications virtuelles d'un système donné.

Parmi ces modifications - les unes sont formées - négation - -

Ces propriétés sont liberté c'est-à-dire demandent l'indépendance momentanée du système esprit - d'où notations et leurs formes combinatoires.


Date de création : 20-04-2003