<- CNRS 3, p. 207

CNRS 3, p. 208

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 209 Index des Cahiers

$

Les relations irrationnelles sont uniformes ou quelconques.

Uniformes comme le rire et non sa cause (!) mentale - les réflexes réguliers quelconques comme les phénomènes se suivent -

L'uniformité est primitive [[ . Rat: vigoureuse ]] quand elle dépend de la structure -

Elle peut aussi être secondaire, acquise, exemple l'habitude - l'association.

 

*

Je ne puis diviser la pensée en portions infiniment petites -

Je ne puis me représenter à moi-même que suivant un temps. Et ce temps n'est pas le temps mathématique - c'est une succession dirigée.

 

*

L'attention comme institution de relations

  °Augmentation de réceptivité

  °Organisation de spontanéité

  °Augmentation de réactivité - de relations -

Donc la réactivité est variable - ou la réceptivité.

Donc la relation est variable -

Donc l'unification - le degré de liberté - ou son inverse celui d'unité est variable.

Or toute variable en implique au moins une autre.

Il y a un domaine, un champ où ces variables existent.

Si la sensibilité d'un organe varie - cette variation qui consiste à subdiviser plus ou moins, à s'écarter de la continuité dans un intervalle donné, à augmenter le taux des réactions, peut dépendre de maintes causes parmi lesquelles -

 

 l'attente.

Conscience à la merci de l'organe -

 

 

*

Les mouvements de l'attention sont préparatoires - puis vient l'immobilité et l'exécution.


Date de création : 21-04-2003