<- CNRS 3, p. 232

CNRS 3, p. 233

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 234 Index des Cahiers

$

L'homme moderne instruit - que le mot de pathologie fait trembler - qui dans ses idées si elles sont trop fixes trop fortes, trop importantes découvre avec terreur une morbide influence - un corps mal portant - que le désir de santé épouvante comme marque de maladie -

 

*

Il faut - définir exactement cette unité ou uniformité de l'état mental et total, dans l'instantané -

Puis, rechercher les modes de prolongement de cet état dans la durée - c'est-à-dire dans le changement relatif ou partiel c'est-à-dire perçu et en même temps dans les conditions de conservation du significatif.

Cette unité est définie dans certains cas par la possibilité de faire correspondre l'objet total à 1 excitation - par une correspondance uniforme - On attribue toute la connaissance à 1 chose -

 

*

Combiner |mettre en série

organiser|faire moyen

L'être converge lorsque

Une organisation même successive peut être commandée, déclenchée par une chose seule - entièrement différente -

 

 

*

Le procédé de composition de nos représentations est très caché - Ce n'est pas chaque fois une propriété nouvelle qui intervient - ce sont les mêmes, un certain nombre, et dans chacune, ses degrés - et entre chacune et chacune - des accommodations.

Une image est un ensemble accommodé et cet ensemble, à ce point, est correspondant à une unité.


Date de création : 20-04-2003