<- CNRS 3, p. 483

CNRS 3, p. 484

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 485 Index des Cahiers

$

Progrès - cela veut dire simplement un accroissement dans l'adaptation. Un premier "progrès"  est de faire servir les actions extérieures ou plutôt leurs effets à représenter un milieu, à lier entre elles les origines inconnues des réflexes.

Utilisation des phénomènes - des "forces" et même des faiblesses. La "vérité" comme principe d'adaptation et d'exclusion.

*

Toute "idée", toute proposition qui nous vient intérieurement sous la forme directe de langage, est suspecte.

La confiance dans ce qui vient de la sorte est puérile, primitive. C'est se tenir à un ramage peut-être délicieux ou profond mais hasardeux. Bon pour la conversation, pour la poésie simple.

Remontant aux images intraduites, les écartant de toute ressemblance, pour les tenir seulement des modes parfaits, complets d'un système sans référence extérieure, on les  domine.

*

Souviens-toi, - conteur homme du récitatif -! que ton histoire se passe toujours dans un monde; et ce monde tel et tel tu te dois de le définir pour ton travail de façon qu'il soit semblable à la lisse autour de laquelle circule librement le brodeur, ses mains dessus ou dessous -

..Ce monde est le système de connaissances nécessaire pour que ton récit soit possible, intelligible, habitable, mobile -

Peinture et musique demandent moins de finesse - leurs conventions étant matériellement présentes et comme inoubliables. Mais, écrire, - si voisin de la parole intérieure et celle-ci, tenant de si près à la réalité (comme un parasite) - le danger est grand étant délicat.


Date de création : 21-04-2003