<- CNRS 3, p. 480

CNRS 3, p. 481

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 482 Index des Cahiers

$

Considérons une partie P. P peut prendre    p valeurs.

Si P est prise parmi les fonctions d'une valeur indépendante - elle se règle de façon que la valeur qu'elle prend p soit celle pour laquelle p correspond uniquement et uniformément à une autre fonction Q. (q), correspondance qui entraîne des réflexions seulement alors.

*

Définition arbitraire.

Un corps possède la propriété A si une intervention externe b produit toujours une modification a de ce corps.

Si cette intervention est due au corps lui-même, on appellera faculté la propriété A jointe à l'intervention b.

Si cette faculté a produit la modification a et si cette modification détermine à son tour une modification externe c cette faculté jointe à c sera un pouvoir.

*

< Ce qui donne à l'homme l'apparence de la liberté, de l'innovation comme faculté - c'est que ses machines ne se suffisent pas et ont des parties placées hors de lui et des parties innombrables. Alors -- ->

Les fonctions sont déterminées en nature, et indéterminées en époque - Alors la périodicité est cachée - ou plutôt c'est une périodicité qui pourrait avoir lieu - mais les occasions, les interventions sont du hasard -

*

Ressemblance, différence, contraste, graduation sont des perceptions soit automatiques soit tâtonnées, soit voulues qui accompagnent un phénomène d'accommodation.

Ces perceptions représentent le champ de l'accommodation - et les fonctions (au sens mathématique) des valeurs données - par exemple des invariants -


Date de création : 21-04-2003