<- CNRS 3, p. 231

CNRS 3, p. 232

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 233 Index des Cahiers

$

La métaphysique a pour but, charme, utilité et péril de voiler les coupures de la vision et les lacunes des perceptions - ces trous qu'on appelle problèmes - et qui ne se comblent que par une certaine substance mise hors de sa place, - - -

Elle veut masquer une diversité - Elle explique le changement par des choses qui ne changent pas - Elle exprime le tout par les parties -

 

*

Attention et exagération - - -

 

*

Dans toutes les affaires humaines, il se forme une sorte de champ - de limitation.

 

*

Quels efforts pour se distinguer de penseurs antérieurs - et de leur foule!

 

*

Si l'image est un degré de la "réalité" - si la sensation est dans le même continu que la représentation - il n'en demeure pas moins que dans cet état débile (?) elle accepte des lois et des opérations toutes particulières (combinatoires).

De plus l'image peut être très vive - Ce ne serait pas tout à fait un degré d'intensité -

 

*

Possibilité (ou tendance à) de traiter comme objectif un fait intérieur -

 

Quel est le moyen de cette équivalence - ou douleur   volonté   écart du régime.

réflexe et mouvements antérieurs.

Tout réflexe est un phénomène d'accommodation.


Date de création : 20-04-2003