<- CNRS 3, p. 475

CNRS 3, p. 476

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 477 Index des Cahiers

$

Je parle avec X, mais le but de la conversation (pour moi) étant de produire un certain effet sur X, effet non contenu dans le contour de la conversation - je mène cette conversation de façon que demeurant dans le contour, elle serve mon but - mais comment trouver la formule nette de ceci?

*

Il est clair que si par volonté nous pouvions nous placer dans un état - tel que notre volonté seule puisse nous en retirer - par exemple nous mettre dans une méditation infranchissable et fermée à toute excitation non choisie, cette méditation ne vaudrait rien - ne serait rien -

*

La volonté phase critique du développement entier, cyclique d'un fait mental.

Pour que le vouloir soit possible - il faut qu'il s'oppose mais non invinciblement à un autre procédé de changement, procédé réflexe et chronologique -

 

< Le grand malentendu en matière de religions et même de métaphysique - consiste en ceci: nous sommes impuissants à exprimer tout ce qui est hors du moment et de nos actions et de nos formes d'actions - Or nous ne pensons qu'en exprimant - en instituant une dépendance > - Les religions font partie du sens commun et s'expriment dans son système - mais - évidemment - elles ne s'appliquent pas au monde ordinaires -

           Religion et génie de l'interprétation -

Toute doctrine qui

..Elles mettent de "l'esprit" partout. Le diable ou le mal calculateur, ingénieux polymécane.

------

2 choses a, b peuvent entrer dans le même concept si ce concept si elles sont parties ou d'un simultané (irrationnel)

                  ou d'un successif rationnel continu.


Date de création : 21-04-2003