<- CNRS 3, p. 447

CNRS 3, p. 448

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 449 Index des Cahiers

$

Deux classes de sensations - celles qui peuvent être directement ou indirectement modifiées et adaptées - volonté - intellect - Les autres -

Il y a des sensations "singulières" brutes, non adaptables, spontanées - chatouillement - douleurs.

L'intellect est le cadre d'adaptabilité des sensations de la 1ère classe.

*

Rien ne prouve que le principe de causalité soit applicable en psychologie. Au contraire.

Je pense qu'il faudrait pour la psychologie un principe des dépendances bien plus compliqué -

*

Se moquer des prétendus mouvements virtuels des psych[ologues]

*

L'éternelle erreur des critiques littéraires, parfaitement la même que celle des auteurs - (qui du moins est peut-être nécessaire) est de croire qu'un écrivain en faute ne restitue un objet alors qu'il ne peut que le rappeler plus ou moins uniformément. Ce point est de la plus grande conséquence.

*

Le langage est étourdi - oublieux - les significations se dérivent les unes des autres par des associations sans mémoire - la 3ème ignore la première.


Date de création : 21-04-2003