<- CNRS 3, p. 228

CNRS 3, p. 229

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 230 Index des Cahiers

$

Philologie - logique et Rhétorique ---

 

*

Je suis aveuglément ma lumière du moment jusqu'à ce qu'elle s'éteigne; ou se multiplie m'égarant par le nombre, - les angles, l'apparente infinité, la profondeur et l'irrégularité.

 

*

Théorie de la forme -

remarquer que 2 formes équivalentes en logique ne sont pas équivalentes en rhétorique.

Aucun homme n'est immortel.

Tous les hommes sont mortels.

Différence quant à l'attention provoquée.

 

bizarrerie - étrangeté différence avec le régime

intensité    surprise

répétition

contraction - volonté

écart d'avec un régime

pour attirer l'accommodation vers A la libérer d'abord.

La volonté ne part pas toujours du même point.

Cet effort de transition - d'origine - mentale -

 

Accommodation, compensation du changement.

 

*

Nous imaginons toute chose, faite par - nous - et plus ou moins faisable.

Notre faculté générale de faire est fondamentale pour l'esprit -

 

*

Attention comme constitution d'une unité "artificielle" ou significative -

Cette unité est une correspondance uniforme -

 

*

L'égalité des temps, des rythmes, des couleurs ne vient point d'une superposition à moins d'admettre la persistance de quelque chose autre que la sensation primitive et qui recevant la seconde, ne me fait connaître de changement -

Ce quelque chose est l'état comparé de la sensation et de la perception -

La perception est une fonction complexe de la sensation - de la perception antérieure, - de l'état du système total - du potentiel    et du potentiel   de l'intensité de S -

Elle s'éduque - misant quel chemin?


Date de création : 20-04-2003