<- CNRS 3, p. 435

CNRS 3, p. 436

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 437 Index des Cahiers

$

convergence -

variation avec observation

 

Objet, dit intérieur lorsque cet objet n'excite pas de convergence (sensible) - d'où 1° plan des objets à convergence sensible

                     2° plan des objets à convergence insensible -

Rôle de l'attention et alors on transforme (1) ainsi

< 1° plan des objets à convergence spontanée - sans effort

2° plan des objets à convergence insensible >

 

Cette convergence est perçue et interprétée .

Monde extérieur = Lieu des points de la connaissance auxquels est attachée une convergence sensible et continue, (d'un point à l'autre).

*

Expérience, c'est-à-dire mot à mot - l'habileté nôtre que nous retirons du dehors. Elle s'oppose presque au "don", à "l'invention".

*

Kant part du jugement synthétique et cherche à l'expliquer. Il le prend pour problème - C'est une méprise - Il faut remonter à l'intuition. Voir comment elle est décomposée dans tel système de notation par exemple le langage ordinaire - passer alors à la synthèse.

Lorsqu'on dit - les corps tombent - la difficulté n'est pas dans la synthèse - mais bien dans l'analyse préalable dans laquelle on a décomposé un ensemble de phénomènes en Corps et en Chute.


Date de création : 21-04-2003