<- CNRS 3, p. 414

CNRS 3, p. 415

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 416 Index des Cahiers

$

Le goût, le flair, excellents juges pourvu qu'on ne déduise rien - qu'on arrête au simple prononcé leur usage - Le raisonnement et la construction partent d'autres points.

*

La mémoire représente un certain tout, brut, d'où l'on ne retient que le nécessaire pour passer outre -

Il y a une adaptation qui renaît, et une autre en voie de se faire ne fait que s'en servir -

L'adaptation qui a été fin, devient comme moyen dans une autre qui se dispose.

*

Je me suis donné ma gloire - Moi seul le pouvais - Ce fut une critique incomparable et incessante de moi-même.

*

Conscience = simultanéité, pluralité.

*

L'imagination - mal vue, calomniée à cause des abus que le langage en tire.

 

Conscience et modification de plusieurs parties.

Il y a conscience lorsque les modifications de plusieurs parties humaines se commandent mais de façon multiforme.

 

))Les réflexes purs suivent leurs trajets sans se mêler - mais dans la conscience il y a perturbations, inductions, influences, distractions - c'est ce qui fait la puissance et la faiblesse de la conscience (( dont le plus grand travail est alors de retrouver dans son propre groupe et mélange - l'unique chemin nécessaire et suffisant - Le réflexe, entre A et B donnés.


Date de création : 20-04-2003