<- CNRS 3, p. 206

CNRS 3, p. 207

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 208 Index des Cahiers

$

"Le ciel bleu grand, emplit mon corps et tous mes muscles1.

 

*

En regardant -- la mer -- le mur, je voyais une phrase - une danse, - un cercle -----2

 

*

Le corps lieu où je sens, groupe de connaissances extérieur à ceci, intérieur à cela. Espace - définition de certain état musculaire local commandé par des sensations autres - visuelles - à l'aide d'un état moteur général --

Je définis par exemple une distance, - ou état des muscles de l'oeil commandés par la rétine - par un déplacement idéal du corps ou des bras etc.

L'espace est l'ensemble de ces expressions - [empiriques - nécessaires] dont la forme générale est: Tel état dépend de choses motrices (sensations particulières...)

Mais ces expressions se font peu à peu - et finissent par une connaissance qui n'est plus susceptible d'augmentation (au moins intuitive). Leur empirisme finit par une régulation et une possession générale - L'envers conscient de cette histoire est une géométrie -

On admet ici en somme, la préexistence d'un groupe, ou d'un champ de relations - et la conquête de ce champ par les expériences - Mais cette conquête ne se fait pas point par point - elle se fait par généralisation successive - un point donne d'abord un point - un autre point donne tous les points situés entre les 3 etc. Ceci est une figure de langage -

En d'autres termes - une expérience et une autre étant données successivement - et donnant 2 états - Tous les états qui conduisent du 1er au second sont bientôt donnés intérieurement -

 

*

Le temps est la <manière> la plus générale < de voir la connaissance>


Date de création : 21-04-2003