<- CNRS 3, p. 401

CNRS 3, p. 402

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 403 Index des Cahiers

$

                         --> mémoire <--

Le passage de la suite naturelle du temps à la suite renversée se fait (quand il est possible) par l'intermédiaire du simultané - c'est-à-dire d'un nouvel état initial.

 

Contre tous. Contre le reste

*

La modification consciente, et la modification inconsciente.

La modification inconsciente ne dépend que de l'état initial.

On peut reprendre une modification inconsciente et - réaliser par voie consciente. -

*

L'attention est une phase pendant laquelle la libre mobilité de l'être est restreinte.

En quoi consiste 1° cette libre mobilité 2° les restrictions? Deux systèmes juxtaposés - Dans l'un, excitation et réponses -

*

Quoi se conserve?

Répétition, cyclique, création, conservation d'un cycle d'excitations et de la sursensibilité d'un domaine - Ce domaine alors est comme simultané -

*

L'attention comme le coït peut commencer par telle ou telle voie - L'occasion, la volonté - la disposition.

 

L'attention volontaire, intellectuelle est celle où il y a un seuil à franchir -

*

)))Le problème est de faire correspondre le cycle neuro-moteur (1) qui est général avec les représentations du moment qui sont particulières. C'est là qu'échoue la    psychophysiologie 56  et si ce problème n'est pas résolu, le psychologue n'a que faire des psychophysiologistes 57.

On est conduit à admettre alors que les représentations particulières suivent une voie ou une autre suivant l'état de (1).

L'état (1) serait comparable à T1 p1    - Les représentations étant les  µ de Gibbs. Ce sont les variations des R qui sont liées à (1) mais non les R.

 

 

Or il n'y a pas de loi générale des R - ou le hasard excitateur. Mais dans certain cas


Date de création : 20-04-2003