<- CNRS 3, p. 395

CNRS 3, p. 396

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 397 Index des Cahiers

$

X De la persistance ou mémoire immédiate, qui entre nécessairement dans l'attention.

Enfile une aiguille - particule de jour.

*

Eurêka    ! - Association par accommodation comprend: contraste, ressemblance etc.

Association par irréversibilité - comprend: contiguïté - mémoire - et est composée de fonctionnements réversibles?

*

Cas singulier et important de réflexes réversibles.

A excite B et B excite A

Cf. excitations et mouvements dans le coït. Il se produit une superposition d'excitations jusqu'à produire finalement la contraction musculaire.

Le réflexe mouvement est réfléchi à son tour dans le dispositif local sur les plaques tactiles qui reprennent le jeu.

Mais le régime permanent ne s'établit pas. Tout ce qui est organe de la sensibilité exclut le régime permanent.

 

La conscience commande d'abord jusqu'à ce que le réflexe [[ . Aj. sup.: va et vient ]] s'établisse entre les mouvements et les sensations - Alors la volonté tend vers zéro et la conscience tend vers 1. La volonté est peu à peu rendue inutile par l'excitation sensorielle, après avoir été mue par l'excitation cérébrale.

franchissement successif et perçu de seuils de plus en plus voisins du réflexe final.

Certaines variables peuvent s'ordonner en réalisant un régime permanent. D'autres les sensibles l'excluent.

L'unité de conscience

douleur vive

spasmes et orgasmes -

 

volonté initiale

transformation de mouvements volontaires ou mouvements réflexes -

L'amoureux veut - et devient finalement machine -

 

Cf. le forcement volontaire de la pensée -

X   La persistance de l'excitation sensible après la cause disparue est continue, et décroissante et souvent hétérogène comme les complémentaires le montrent

Pour chaque variable, le mode suivant lequel le résidu sensible tend vers zéro est particulier.

 


Date de création : 20-04-2003