<- CNRS 3, p. 383-384

CNRS 3, p. 384

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 385 Index des Cahiers

$

Le sens d'un mot vulgaire est donné comme un ensemble de points [[ . Aj. sup.: images ]] - et il nous est indiqué que par ces points passe une surface. Mais nous ne savons pas l'équation de la surface.

Il faut un système d'axes - Et puis est-elle analytique?

Nous savons bien qu'il y a continuité au sens moderne - mais au sens d'Euler?

Le sens du mot s'oppose bien à la pluralité des représentations du mot comme loi de cette pluralité - Mais souvent on ne peut passer d'un terme à l'autre de cette loi qu'en faisant appel à des moyens non donnés dans l'ensemble.

 

2  Les éléments mentaux se traitent ou comme des unités équivalentes simplement et distinctes ou comme des individualités incomparables, multiplement distinctes.

Dans 1er cas on s'attache au formel - à l'excitation, à l'excitabilité, à la production etc. - c'est-à-dire qu'une unité de ce genre peut être produite comme une autre unité. En réalité on ne tient compte que de ce mode identique de production - qui donne unité. Dans le 2ème cas on s'attache non plus au mode de production mais au mode de traitement, de développement rationnel et par suite à tout l'être vu de cet élément ---

--> Ainsi ma méditation est également rompue par l'éclair ou par le tonnerre.


Date de création : 20-04-2003