<- CNRS 3, p. 379-380

CNRS 3, p. 380-381

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 381-382 Index des Cahiers

$

3) Toute modification ayant pour effet d'augmenter la connaissance

------

3) Je perçois une odeur - 0 - (0 peut me faire penser à A - quelconque). Si j'y donne attention = je prolonge, approfondis, visite, cette odeur, je fais faire silence, pour laisser que par ces actes indirects c'est-à-dire appliqués non à elle mais à ses concurrents, - 0 trouve ses anciennes existences, et ses similitudes - et se faisant entendre, des réponses rapportées à 0 se produisent comme spontanément. Permettre de se rapprocher de A...

*

L'incohérence n'est grave que comme oubli.

*

L'unité de temps mentale doit être définie comme le temps nécessaire pour que a, b, .. c successifs, excitent ensemble un phénomène p.

a b c d e - ont lieu - et persistent quelque temps - p est cherché - d (par exemple) n'appartient pas à l'ensemble.

Cette unité de temps signifie: tant que p n'est pas produit, a b c.. doivent durer, d d' doivent s'effacer.

Le significatif est donc l'usage de la mémoire partielle comme chemin - Un signe est une image qui mène à une autre de la mémoire.

Tandis que le formel est le simple temps comme domaine non mesuré. Dans le formel, un changement perceptible, une différence une surprise équivalent à des figures, à des sensations (indiscernables).

Dans le significatif - c'est la transformation réciproque du simultané et du successif - qui est le moyen - le mode d'établissement du chemin ou du p[hénomène] résultant. C'est agir en...                                             . ainsi la géométrie, les figures sont les éléments figurés du mouvement des solides - les chemins des solides.


Date de création : 20-04-2003