<- CNRS 3, p. 221

CNRS 3, p. 222-223

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 223 Index des Cahiers

$

Complémentaires généralisés

2 couleurs sont complémentaires lorsque leurs accommodations (rétiniennes) sont inverses

 

A chaque organe des sens appartient un domaine - qui est sa spécialité - Ce domaine comporte une infinité de déterminations.

Cette infinité est plus ou moins subdivisée - chaque détermination entraînant un nombre de variables ou valeurs associées à chaque élément -

Dans tel domaine des sens, ces éléments ont entre eux des relations - analogues aux relations de situation - Ainsi les 4 régions du plan (x, y) (-x -y etc) <sont constitués de points identiques, et séparés par>

 

Accommodation

locomotion

la Sensation comme accommodation.

 

*

L'attention est limitée -

Il serait facile de dire qu'elle est limitée par un état énergétique. Mais cette réponse est trop générale - Elle consiste à comparer l'être à une machine.

Il y a un problème plus profond.

L'attention cesse dans la fatigue - dans l'impuissance marquée - comme le bras fatigué est contraint de retomber.

Quelle relation entre le significatif de l'attention et cette fatigue et impuissance? Ou contrariété entre le vouloir et le pouvoir. La volonté trouve le vide.

Tout se passe comme si des fragments d'attention pouvaient se souder quoique séparés par des temps -

Le muscle ne s'accommode plus à l'état de la volonté - La valeur de contraction ne répond plus à la valeur de volition.

Et dans l'esprit - la valeur de perception - de signification ))) et d'opération ne répond plus à la volition - A cette volition correspond alors - un néant - des impressions quelconques, ((( des sensations intérieures de fatigue - de grouillement - de vide, de bâillement, d'inutilité et d'ennui - de choses présentes inertes extérieures -

Le significatif - concordance -


Date de création : 20-04-2003