<- CNRS 3, p. 366

CNRS 3, p. 367

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 368 Index des Cahiers

$

Aucune enquête sur la structure d'un corps ne peut rien nous apprendre sur la vitesse dont il est animé -

Cependant il en est transformé en ce sens que s'il rencontre un obstacle - -

*

L'esprit est essentiellement complexe - La complexité             est presque sa raison d'être - mais à tout prix il              simplifie -

La complexité est sa matière - la simplification est sa      fonction.

*

Il est des choses qu'il ne faut pas chercher, il faut se contenter de les trouver.

*

Une sensation qui survient ou plutôt excitation

donne: réflexe simple -

       sensation

           |

       perception

       généralisation c'est-à-dire

       changement étendu de coordination

       attention -

*

La métaphysique est l'ensemble des axiomes - c'est-à-dire des solutions nécessaires à la pratique (en théorie) ou à la théorie particulière et qui ne peuvent être établies -

L'ensemble des explicateurs en général -

Les sciences particulières sont chaque fois une introduction d'invariants.

*

D'abord la connaissance - simple existence - puis la pensée - état d'exceptionnelle coordination.

*

Il me suffit de me rappeler une page écrite pour relire ce qu'il y a sur la page.

*

...Tout se renoue comme c'était une fois noué - et il y a une probabilité infiniment grande pour qu'il y ait à cela - une cause.

*

Le souvenir visible le plus faible est celui des choses intérieures - Plus la coordination fut complexe, plus la perception fut laborieuse plus le souvenir est fort.


Date de création : 20-04-2003