<- CNRS 3, p. 346

CNRS 3, p. 347

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 348 Index des Cahiers

$

Une opération fondamentale domine mon système - faire varier la conscience -

*

On se meut dans le domaine mental de deux façons -

a) Soit continûment et alors il y a un sens déterminé

b) Soit par coupures -

c) le sens déterminé est déterminé par la situation des éléments - Si a1 a2 .. an sont la suite des sensations la reviviscence suit cet ordre (X) la liaison des éléments est donnée comme eux.

b) Mais par une coupure je puis me placer à un point quelconque de la suite -

Mais ce point n'est pas quelconque - S'il l'était la suite serait réversible -

Où se placent les coupures? Justement aux points où il y a équilibre vrai - où la situation est...

[Croquis]

Il y a plus - Phénomènes de réversibilité approchée - d'autant plus que la contraction est plus faible - Je me représente aisément le retour par le même chemin lorsque je suis resté tout le temps en tension simple.

*

Il faut que l'erreur soit précise afin d'obliger la vérité.

 

X     Si on assimile le procès de la mémoire à celui des réflexes, on a - tel fait  excité directement = correspond à un sens (peau)

*

La mémoire pure ne restitue que ce qu'elle a reçu - ordre et éléments.

Si on donne A B elle restitue A B et non B A. Pour qu'elle possède A B et B A il faut une opération nouvelle.


Date de création : 20-04-2003