<- CNRS 3, p. 342

CNRS 3, p. 343

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 344 Index des Cahiers

$

p. 2

       Les yeux toujours prêts - les oreilles..

La pensée est généralisation d'un réflexe et l'esprit organe pour composer les réponses difficiles.

*

Dans telle phase - l'élément est ce qui est éveillé par une seule excitation.

*

A quoi puis-je attacher un signe?

A quoi puis-je attacher une réponse?

Cela suppose une certaine liberté - La même que celle de substitution à un moment quelconque -

Les grandeurs successives n'ont pas de nom - sauf l'artifice nombre par lequel on leur applique une collection -

Peut-être le caractère transitif - il faut qu'un mot puisse agir à la cantonade invisiblement - Le caractère renversable?

*

L'attribut marque ce à quoi je donne le caractère variable - ou accidentel -

La substance et l'accident dont des parties de phase momentanée -

[Croquis]

 

Principe d'attention: *on peut* négliger dans l'ensemble des choses reçues ou même produites - ce qui ne satisfait pas à certaines conditions - Cette négligence n'empêche pas ces choses de produire ceux de leurs effets qui n'ont pas besoin de présence -

Ces conditions sont "la variation d'une coordination", sa rupture etc.

*

L'interrogation est signifiée par un commencement - musicalement on place à la fin de la phrase, un commencement -

Rôle de la question dans l'intellect.


Date de création : 20-04-2003