<- CNRS 3, p. 336-337

CNRS 3, p. 337-338

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 338-339 Index des Cahiers

$

Le langage - tout système de notations - implique que tel état peut être atteint par 2 ou n voies différentes.

Ainsi a = b + c  - de même une phrase marque la composition d'un état - décomposé en mots.

Mais ceci implique un travail antérieur qui a consisté dans la décomposition préalable - il y a des règles qui découlent de la décomposition initiale - D'autres de la manière particulière dont elle a été opérée.

Puis viennent les règles de composition qui doivent restituer les précédentes - plus ou moins ..... La composition ne peut contenir que des unités données par la décomposition.

Compare mesure accommodation - coordination.

La coordination est une composition - Elle est faite de parties.

Dans la mesure on compose une grandeur qui est d'autre part donnée d'une certaine façon - On part de A qui est donné - on finit par un A nouveau - La mesure est l'accommodation consciente, organisée, systématisée passée à l'intellect -   X

--------

     Mesure

 

a) Domaine brut non mesuré

b) Délimitation

     Accommodation -

 

Etat de vague - d'incoordination - simple impression visuelle - chose

 

c) Unité - L'unité est à la fois de la nature du domaine a) et de la nature d'un temps.

d) Transport et application de l'unité - le but est de faire correspondre uniformément l'unité à chaque unité de la mesure.

e) Nombre. Un seul nombre final est obtenu

 

L'axiome: chose = Mp.

Chose est la chose - Mp la mesure

 

-- N variables correspondant multiformément -

L'impression visuelle brute est modifiée jusqu'à ce que la correspondance soit uniforme.

Institution de la dépendance.

 

 

Une seule valeur dans chaque fonction - et une valeur complexe ainsi déterminée p[our] le système considéré.

 

La grandeur extensive est celle constituée par d'autres grandeurs de même espèce qu'elle et entre elles.

L'intensive est celle rapportée à l'absolu qui n'existe qu'entre limites et qui ne se compare que par relation commune à ces limites. Un son très fort n'est pas une grandeur relative.


Date de création : 20-04-2003