<- CNRS 3, p. 217

CNRS 3, p. 218

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 219 Index des Cahiers

$

[Croquis]

La complémentaire sert à annuler la donnée - Adaptation et contre adaptation.

Toute adaptation est finie, elle est suivie d'un état inverse.

 

*

La sensibilité ( d'un point etc. ) dépend de la nature du lieu, - de la forme de l'excitation et d'une fonction du temps, périodique, qui a trait à l'énergie - f(sinus t) - La forme de l'excitation et cette fonction du temps ont une certaine symétrie (mathématique) à l'égard de la perception. La perception les confond souvent - L'état de nutrition ou de charge de l'organe combiné avec la forme d'excitation, tombent ensemble sous la perception.

 

*

L'accommodation intérieure - et le potentiel --

Le détail - perception de différences petites. -

La netteté, séparation des détails et leur relation à l'ensemble -

Saisir l'enchaînement - approfondir -

Saisir la ressemblance; - la situation dans autre chose; le détail; les correspondances.

La conscience peut changer de   n manières - Parmi ces manières, il en est de telles que si A est l'état initial B

Vision nette -

   --

Je vois Â

 = quelque chose

 = quelque chose qui ressemble à X.

 = X, je distingue les éléments aussi nettement que par le - tact -

que par mon action motrice voulue (ou l'audition)

Accommodation

Correspondance d'une déformation - et de perceptions.

Or, le trouble et le net se succèdent, également perçus.

Le trouble est la perception de soi - méconnu - divers -

Si je regarde un point 0 et si je vois des corps, P, Q, R, par les parois de l'oeil, P Q R sont vus et confus - car je ne puis dessiner P, Q, R que s'ils sont dans une certaine direction (où est 0).

Je ne puis lire que dans cette direction quoi que je voie autour -                         tache jaune

quelque chose -


Date de création : 20-04-2003