<- CNRS 3, p. 332-333

CNRS 3, p. 333-334

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 334-335 Index des Cahiers

$

L'induction est impliquée dans la notation.

Si je divise quelque chose P en A et B - deux parties auxquelles je donne ces noms - pour reproduire P je stipule un jugement entre A et B. Mais par cela je dis que A et B ont une certaine indépendance. C'est en elle que gît la généralité.

Quant à la validité, elle existe - tant que la généralisation n'a pas été infirmée!

*

Des phénomènes d'attente -

  Attendre = penser à quelque chose qui doit arriver + faire

ou ne pas faire.

*

+  Le réflexe et la molécule circulante ou point vibrant.

*

Dans une phase quelconque mais déterminée le problème psychologique se réduit à définir quels sont les systèmes en présence - quoi se comporte comme fixe et quoi comme mobile - quoi, d'autre part, est excitation ou demande et quoi, réponse? Quoi devient momentanément organe de quoi? Comment s'organise le sujet - sa configuration - quoi s'unit uniformément - quel est le sens des transformations - Quelles sont les bornes de la phase? Comment s'arc-boute et se pousse toute sa diversité - quelle est sa classification momentanée -

Quelle est la variation ou le chemin de la Perception? que voit-il? que croit-il voir? Ne voit-il pas TOUT? Quelles sont les choses cachées agissantes? etc. etc.

*

Ce qui distingue 2 moments et même 2 individus - c'est que le même signe a 2 valeurs - ou encore que les mêmes choses peuvent avoir des valeurs différentes - Les réflexes intermittents diffèrent de réponses -


Date de création : 20-04-2003