<- CNRS 3, p. 215

CNRS 3, p. 216

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 217 Index des Cahiers

$

Propriétés tactiques de la conscience - ou asymétrie de la connaissance des variations - Mélodie.

v1 = (a b c d -) ° v2 = (b c a d) --

Dans le langage ordinaire une situation peut être remplacée par un signe spécial et réciproquement - Donc la situation entre les limites (0 - 1) est connue comme un fait à part. La combinaison des éléments dépend ou de l'ordre ou de conventions irrationnelles -

La connaissance ( ) de p éléments (a b c d..) a donc en réalité pour véritable forme [a b(ab) c (abc) d (abcd)] jusqu'à p (  ). Elle comprend outre les données, des fonctions naissantes de ces données, qui sont les situations.

 

*

La pensée est consciente lorsque

1° Elle est nettement distinguée de la sensation et nommément; en d'autres termes lorsqu'on attache à l'une et à l'autre des effets, des noms différents.

2° Et qu'on la regarde comme modifiable par des moyens particuliers, indépendants de sa nature, - comme momentanée - restreinte à l'instant et à des conditions - altérable par la durée continue, inaltérable par la répétition -

Va et vient de toute pensée à une sensation et de toutes sensations à une pensée - A chaque terme   ou   correspondent 2 termes    ou    .

Ces termes sont en général étrangers entre eux - Mais déterminent réciproquement leur situation dans la réalité.

La sensation en général est ce qui peut se substituer à tout état, à tout moment.

 

*

 

     La même image, souvenir Accommodation      L'oeil s'adapte

et naturelle, - copie       Adaptation -  à la distance -

et original -                    Appropriation à l'éclairage -

     La même couleur                       à la couleur -

représente quelque                        par la complémen-

chose et aussi moi excité                 taire.

à tel point.


Date de création : 20-04-2003