<- CNRS 4, p. 396

CNRS 4, p. 397

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 398 Index des Cahiers

$

 

Dans ma « Morale » si je m’amusais d’en faire une on pourrait faire tout le mal que l’on voudrait à la condition expresse de l’avoir nettement voulu et prévu en tant que mal, sans rien s’être épargné de sa connaissance étant descendu soigneusement dans sa figure, dans ses conséquences probables dans le bien que l’on pense en tirer – et considérant comme défendu absolu toute fissure pour le remords tout ce qui me ferait ensuite vomir mon passé et souillerait le jour présent – le demain.

Fais ce que tu veux si tu pourras le supporter indéfiniment.

                                                                        Cf.οοδεις εχωυ αηαρτανει  ( ibid. IV, 134)

 

 

*

 

A. Var. sup. : pèse

Le monde ne vaut que par les extrêmes et ne dure que par les moyens. Il ne vaut que par les ultra et ne dure que par les modérés. ( ibid. IV, 137)

 

*

 

          Montre dans la même phrase son reflet, sa réponse, son néant, ses fondements. ( ibid. IV, 148)

 

*

 

Il y a un imbécile en moi et il faut que je profite de ses fautes. Dehors il faut que je les masque, les excuse.. Mais dedans je ne les nie pas, j’essaye de les utiliser. C’est une éternelle bataille contre les lacunes, les oublis, les dispersions, les coups de vent. Mais qui est moi, s’ils ne sont pas moi ?


Date de création : 20-04-2003