<- CNRS 3, p. 311

CNRS 3, p. 312-313

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 313-314 Index des Cahiers

$

Comparer A et B c'est chercher la déformation que je dois subir pour faire de B un degré de A.

*

Chercher ce qui ne peut devenir habituel ni automatique - Cela seul peut devenir automatique qui déclenché peut se dérouler en empruntant toutes les circonstances au sujet potentiel.

Pas de ---

*

 

Actions intérieures commandées - et non commandées.

*

On ne se représente que ce qui est indispensable pour

agir

combiner

satisfaire aux excitations linéaires

et ce nécessaire doit aussi être suffisant pour retrouver la chose entière.

*

     --> Cf. définition des fonctions par la spécialité.<- --

Les variables en quoi se peuvent-elles remplacer?

Les variables sont: ce qui peut varier indépendamment dans une image donnée. L'image peut changer de n façons indépendantes.

Les expériences (physiques) sont des restrictions artificielles à la variabilité. La pensée paraît une connaissance obtenue par la variation la plus étendue.

*

Dans un temps bref je puis changer l'ordre de mes sensations ou le supposer changé. Je puis, dans ce temps, opérer tellement sur moi que ces sensations se comportent comme dans une fonction symétrique.

Dans l'intérieur de l'attention - il y a indépendance désirée - entre l'objet de l'attention c'est-à-dire une certaine coordination dont on assure la stabilité, et l'acte errant qui consiste toujours à décomposer (virtuellement) l'objet en fonctions (puis à passer aux irrationnelles s'il y a lieu). La difficulté de l'attention interne est de réaliser la décomposition successive sans détruire l'objet -

C'est une combinaison de choses variant et des choses maintenues dans la conscience et il faut conscience des unes et des autres.

Correspondance établie de force entre une fixation (statique) et une opération -

Dans le cas ordinaire, toutes les parties de la conscience se déplacent identiquement.


Date de création : 20-04-2003