<- CNRS 4, p. 358

CNRS 4, p. 359

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 360-361 Index des Cahiers

La forme fait l’idée organique.    (ibid. III, 439)                                               

*

Celui-ci fait des grimaces derrières mon dos. Je le prends. Alors il recommence à froid sa grimace pour me faire croire que c’était un involontaire produit naturel de son système nerveux – un tic.       (ibid. III, 444 ; Œ, II, 710)

*

Celui qui a de grands désirs se contente de peu. Ce peu flatte sa manie, la corrobore – ils s’en vont ensemble. (ibid. III, 454)

*

Compare la bizarrerie et la complication des appareils génitaux avec la simplicité de la notion de l'amour. (ibid. III, 455 ; Œ, II, 752)

 

*

Si l’homme civilisé, c’est-à-dire tenu loin du danger et du besoin, ne reçoit ou ne se donne une discipline, c’est une loque ; et regarde autour de toi.

L’homme est quelque substance qui doit être façonnée, forgée, trempée, sculptée ou par des circonstances qui éveillent en lui incessamment une posture et une statue ou par le vouloir ou par une autorité. (ibid. III, 470)


Date de création : 20-04-2003